Lionel Bringuier (2005)

Grand Prix de direction du 49e Concours, Prix du public

[Français, 18 ans le jour de la Finale]

Lawrence Foster, Président du jury

La maturité artistique et la profondeur d’interprétation du Chef d’orchestre français Lionel Bringuier ont fait de lui une figure incontournable parmi les plus grands orchestres du monde et sont à l’origine de sa nomination, en 2012, à l’âge de 26 ans, en tant que Chef d’orchestre principal et Directeur musical de l’Orchestre de la Tonhalle de Zürich. Alors qu’il entame sa deuxième saison avec la Tonhalle, la vision artistique et l’énergie de Bringuier, que ce soit sur ou en dehors du podium, sont en train de guider l’orchestre vers une nouvelle ère. Bringuier a été Chef d’orchestre invité de l’Orchestre philharmonique de New York, l’Orchestre symphonique de la radio bavaroise, l’Orchestre de la Gewandhaus de Leipzig, l’Orchestre symphonique du Venezuela Simón Bolívar, Philharmonia Orchestra et le Philharmonique d’Israël, entre autres.

Bringuier avait à peine 14 ans lorsqu’il a fait ses débuts professionnels en dirigeant un concert en direct pour la télévision nationale française, mais c’est son triomphe à Besançon, lorsqu’il avait 19 ans, qui a véritablement lancé sa carrière.

En 2007, après avoir assumé les fonctions de Chef d’orchestre assistant de l’Ensemble orchestral de Paris et de Chef d’orchestre adjoint de l’Orchestre de Bretagne, il a été sélectionné parmi 150 candidats pour travailler sous Salonen en tant que Chef d’orchestre assistant de l’Orchestre philharmonique de Los Angeles, devenant ainsi à 21 ans, le plus jeune Chef à remplir ce rôle dans l’histoire de l’Orchestre et le plus jeune à diriger l’ensemble au Disney Hall. Son rapport exceptionnel avec l’Orchestre et son succès auprès du public et des critiques sont à l’origine de sa re-nomination sous Gustavo Dudamel, puis de sa promotion, en 2011, au rang de Chef d’orchestre résident. En 2009, Bringuier exerça également, trois saisons durant, les fonctions de Directeur musical de l‘Orquesta Sinfónica de Castilla y León, en Espagne. Il a également été Chef d’orchestre invité de l’Orchestre symphonique de San Francisco, l’Orchestre de Cleveland, l’Orchestre philharmonique de Munich et l’Orchestre royal du Concertgebouw. Il maintient par ailleurs des liens étroits avec sa ville natale de Nice, en France, et dirige régulièrement l’Orchestre philharmonique de Monte-Carlo.

Fervent défenseur de la composition musicale contemporaine, Bringuier a dirigé des premières notables d’œuvres de Pedro Amaral, Louis Andriessen, Karol Beffa, John Corigliano, Marc-André Dalbavie, Philippe Fénelon, Philippe Hersant, Giya Kancheli, Magnus Lindberg, Bruno Mantovani, Gérard Pesson, Kaija Saariaho, Esa-Pekka Salonen, Rebecca Saunders, Steven Stucky, Éric Tanguy, et Erkki-Sven Tüür.

Plus d’infos sur son site Internet

Photo © Paulo Dutto