Darrell Ang (2007)

Grand Prix de direction du 50e Concours, Prix du Public

[Singapourien, 30 ans le jour de la Finale]

Michel Plasson, Président du jury

Né à Singapour en 1977, Darrell Ang y étudie le violon, le piano et le basson avant de se lancer dans la direction d’orchestre . Après des prix au conservatoire de Saint-Pétersbourg et à l’Université de Yale, il a suivi les cours d’interprétation auprès de Sir Colin Davis, Lorin Maazel, J.E. Gardiner.

En 2007, il remporte le Premier Prix du 50ème Concours International de Besançon (le Grand Prix et le Prix du public), ainsi que l’unanimité de la part des musiciens de l’orchestre. Il a également remporté le prix du Concours « Arturo Toscanini » à Parme en 2008 et fût premier chef invité jusqu’en 2010 de l’orchestre du même nom. En 2011, après Gustavo Dudamel, Darrell Ang a été choisi par le Philharmonia Orchestra et le London Philharmonic, à l’unanimité par Esa-Pekka Salonen, Sir Colin Davis et Vladimir Jurowsky pour être le jeune chef en résidence, soutenu par la ALLIANZ CULTURARL FOUNDATION.

Cofondateur en 2001 du Saint-Pétersbourg Chamber Philharmonic, Darrell Ang est fréquemment invité à l’Opéra où il a dirigé « La Traviata » et les « Nozze di Figaro » ainsi que « The Rape of Lucrecia » de Britten. Il retourne régulièrement à Saint-Pétersbourg pour collaborer au festival des Nuits Blanches.

Darrell Ang a dirigé régulièrement déjà l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg, l’Orchestre Lamoureux, l’Orchestre de Bretagne, Toulouse, Metz ou l’orchestre national de Lyon à plusieurs reprises et il retourne systématiquement au festival de Besançon. Lors de la nouvelle production de la Flûte Enchantée de l’Opéra de Bordeaux en janvier 2010, Forum Opéra écrit : « Darrell Ang, jeune prodige de la baguette qui dirige là son premier opéra en France, se met au diapason de la production, sans prétention, ni religiosité. Sa direction fraîche et enjouée achève de nous réconcilier avec une œuvre que trop de cérébralisme nous avait fait désaimer ». Darell Ang retourne à l’Opéra de Bordeaux cette saison prochaine pour y diriger la création française du JOURNAL DE NIJINSKY de Detlef Glanert.

Très apprécié en Europe, Darrell Ang a débuté en 2011 au Philharmonia de Londres à l’Orchestre Philharmonique de Radio France à Paris ou il est retourné en 2012 pour diriger le concert des lauréats du concours Long-Thibaut à l’opéra comique et sera l’invité pour une production de musique contemporaine la saison prochaine. Ses débuts au prestigieux Orchestra Verdi à Milan et à l’Orcherstre Philharmonique de Londres ont été suivis de réinvitations, tout comme au Konzerthausorchester Berlin. La liste des orchestres qu’il a dirigés est longue : l’Orchestra Filarmonica Arturo Toscanini, l’Orchestra Regionale dell’Emiglia Romagna, l’Orchestra della Toscana et la « Verdi » pour l’Italie; en Asie, Darrell Ang a tissé des liens privilégiés avec des orchestres qui le réinvitent régulièrement comme le National de Taiwan, le Philharmonique de Taiwan, le Symphonique de Taipéé ou encore le Philharmonique de Hongkong. Pour l’Allemagne l’Orchestre Philharmonique de Jena et le et de Heidelberg l’ont invité la saison passée, les Münchener Symphoniker et le Münchener Rundfunkorchester, le Beethovenorchester Bonn ou le Wiener Kammerorchester l’invitent pour régulièrement.

Une passion exprimée pour l’éducation et la formation des jeunes a amené Darrell Ang a créer le Singapore National Youth Orchestra, dont il s’occupe depuis 2008 et qu’il amène en tournée dans le monde entier, dernièrement en Europe en été 2012 avec un concert final au Konzerthaus à Berlin.

Un statut très particulier s’est offert à Darrell Ang à l’Orchestre Symphonique de Singapour qui a créé pour la première fois dans son histoire centenaire le poste du « Young Associate Conductor » de 2007 – 2013. Aujourd’hui Darrell Ang reste le premier chef invité de l’orchestre de sa ville natale. Depuis Septembre 2012 Darrell Ang est Directeur Musical de l’Orchestre Symphonique de Bretagne. Il tient à établir un travail musical avec cet orchestre qui se dirige aussi bien sur le grand répertoire (cycle Beethoven) que sur l’atteinte de publics défavorisés en petites formations, telles des visites-concerts en prisons ou en hôpitaux. La découverte de musiques bretonnes l’intéresse passionnément: mis à part la participation de son orchestre aux divers festivals de musique celtique il a conçu en 2012 un programme autour de la période bretonne du compositeur américain de jazz : Dave Brubeck. La Cité de la Musique à Paris a invité l’Orchestre Symphonique de Bretagne en mars 2015 pour célébrer l’année culturelle du Singapour en France, bien évidemment sous la direction de Darrell Ang.

Plus d’infos sur : http://darrellang.net/

Photo © NC