archives // édition 2015

Programme 2015 Pianos-bar 2015

 

De Bach à Arvo Pärt, de Beethoven à Stravinsky, cette 68e édition vous convie à un large parcours du grand répertoire symphonique, pendant seize journées de musique. Brahms sera particulièrement à l’honneur, tandis que notre compositeur en résidence, Guillaume Connesson, sera programmé dans neuf des vingt concerts principaux. Avec quelques innovations mais toujours autant de suspens et de ferveur, le 54e Concours international de jeunes chefs d’orchestre sera à coup sûr un des temps forts du Festival, sous la houlette du président du jury, Dennis Russell Davies. Plus de mille artistes sont invités à Besançon mais aussi sur les scènes de Vesoul, Belfort, à la Saline royale d’Arc-et-Senans et dans deux abbayes remarquables du Jura. Philippe Herreweghe et la Philharmonie Royale de Flandre, Emmanuel Krivine et sa Chambre Philharmonique, David Zinman et l’Orchestre Français des Jeunes, François-Frédéric Guy et le Sinfonia Varsovia, Sir András Schiff, Abdel Rahman El Bacha, l’Orchestre symphonique de Bâle, La Chapelle Rhénane, Sequenza 9.3, l’Orchestre de chambre de Paris et le Fine Arts Quartet en seront les principales têtes d’affiches. Après les succès de 2014, les « afters » jazz du Pianos-bar et les concerts gratuits de la Boucle musicale sont reconduits, tandis que cinq soirées seront consacrées aux musiques métissées, du tango aux musiques balkaniques jusqu’au Cap vert…

Jean-Michel Mathé, directeur, et l’équipe du Festival

Téléchargez la brochure du Festival

Premier bilan

Pour sa 68e édition, le Festival a accueilli plus de 900 artistes et organisé 63 concerts ou activités, notamment :

  • 1 soirée d’ouverture gratuite en plein air, sur le site des Prés-de-Vaux à Besançon
  • 12 concerts gratuits dans le centre de Besançon (Boucle musicale)
  • 7 concerts symphoniques (hors Concours) avec de grandes formations européennes
  • 7 séances publiques du 54e Concours de jeunes chefs d’orchestre
  • 9 récitals, concerts de musique de chambre et ensembles instrumentaux ou vocaux
  • 5 concerts (dont deux symphoniques) en région à Vesoul, Belfort, Baume-les-Messieurs, Gigny et Arc-et-Senans
  • 7 « introduction au concert », rencontres et mini-concerts à 18h30, gratuits ou à 3 €
  • 2 « salons de musique » et 10 « afters » jazz au Pianos-bar
  • 4 soirées de musiques du monde ou métissées, au Petit Kursaal et à La Rodia
  • 1 concert scolaire (musique vocale) au Théâtre

Fréquentation et recettes 2015

  • 21 475 personnes ont assisté à un ou plusieurs concerts (payant ou gratuit) de l’édition 2015, fréquentation globale stable par rapport à 2013 (année avec Concours de jeunes chefs) ;
  • 11 738 billets ont été achetés, chiffre en légère baisse (- 4,2 %) par rapport à 2013 ;
  • + 2,9 % de recettes de billetterie, notamment en raison du plus grands nombres de concerts symphoniques ;
  • 7 600 personnes ont assisté aux concerts gratuits, dont plus de 4 500 personnes pour le concert d’ouverture en plein air.

Bilan artistique

  • La Boucle musicale (12 concerts gratuits), malgré quelques gouttes de pluie qui a contraint l’annulation de deux concerts, a rassemblé un public nombreux dans les cours du centre-ville et le long des rives du Doubs pour le bateau-concert du début d’après-midi. Environ 1 200 personnes ont assisté à un ou plusieurs concerts de l’après-midi ;
  • La programmation du Pianos-bar (concerts jazz, rencontres et « salon de musique ») a fait se croiser un public varié avec des artistes venus de différents horizons : classique, jazz, musique métissée… Environ 1 500 personnes ont assisté à ces moments conviviaux ;
  • Les concerts en région ont presque tous fait salle comble autour d’une programmation allant de la musique symphonique (Vesoul, Belfort) à la musique de chambre (Arc-et-Senans, Gigny – où le Festival se rendait pour la première fois), en passant par la musique vocale (Baume-les-Messieurs).
  • Les concerts de musiques métissées au Petit Kursaal et à la Rodia ont présenté un large panel allant de musique du Cap Vert (Carmen Souza) au Tango (Soledad) en passant par le centre de la France (Cordofonic). La fréquentation a été plus contrastée avec trois concerts complets sur les cinq présentés.