Résidence de compositeur

Le Festival de musique de Besançon Franche-Comté innovait en 2004 avec la mise en œuvre d’une résidence de compositeur. Celle-ci est née du constat que la musique contemporaine n’est pas toujours facile d’accès, et que la présentation d’œuvres sans introduction ne fait qu’entretenir l’incompréhension qu’elle suscite souvent.
La présence régulière d’un compositeur, à même de présenter lui-même son travail au public tout au long de l’année, permet de faciliter l’accès à son univers et à la musique contemporaine en général.
En lien avec de nombreux partenaires locaux, le Festival organise des rencontres, conférences et masterclasses pour les élèves des conservatoires et écoles de musique de la région, des écoles, collèges et lycées, de l’Université de Franche-Comté…

Éric Tanguy, en résidence en 2018/2019, succède à Philippe Hersant (2016/2017), Guillaume Connesson (2014/2015) Misato Mochizuki (2012/2013), Michael Jarrell (2010/2011), Édith Canat de Chizy (2009), Bruno Mantovani (2006/2008) et Philippe Fénelon (2004/2005).

Les partenaires de la résidence

Arsis | Conservatoire à rayonnement régional du Grand Besançon | Conservatoire à Rayonnement Départemental de la Communauté de l’Agglomération Belfortaine (CAB) Henri Dutilleux | Conservatoire à rayonnement départemental de Dole | Conservatoire du Pays de Montbéliard | Conservatoire à rayonnement intercommunal Haut-Jura Saint-Claude | Ensemble Tetraktys | Fédération musicale de Franche-Comté | Délégation académique à l’action culturelle du Rectorat de Besançon

L’action culturelle de la Sacem

La Sacem développe, depuis les années 1960, une action culturelle pour soutenir la création musicale, la diffusion des œuvres, la formation et l’insertion des jeunes professionnels. Les dispositions de la loi de 1985 instaurant la Copie Privée lui ont fourni des ressources complémentaires dans sa démarche d’accompagnement de la vie musicale. La Sacem propose des programmes d’aides prenant en compte les spécificités des différents répertoires qu’elle protège : musique contemporaine, musiques actuelles (chanson, rock, électro, musiques du monde, etc.), musiques à l’image, poésie, humour.
L’action culturelle de la Sacem participe ainsi à l’émergence de nouveaux talents, contribuant, in fine, au renouvellement des répertoires.

Éric Tanguy, compositeur en résidence en 2018/2019

Né à Caen en 1968, Éric Tanguy est l’un des compositeurs français de sa génération les plus joués et diffusés à travers le monde. Élu compositeur de l’année par les Victoires de la musique classique 2004 et 2008, Éric Tanguy a suivi l’enseignement d’Horatiu Radulescu, puis celui d’Ivo Malec et de Gérard Grisey et Betsy Jolas au Conservatoire national supérieur de musique de Paris (Prix de composition en 1991). En novembre 2012, il a reçu le Grand prix de la SACEM pour sa carrière, et en novembre 2014, le Grand prix Lycéen des compositeurs.

Éric Tanguy a obtenu de nombreuses autres récompenses : le Stipendienpreis de Darmstadt (1988), le prix Villa Médicis hors les murs (1989), la bourse du Haut Conseil culturel franco-allemand (1991), le concours Villa Médicis (1992), le Kranischtein Musikpreis de Darmstadt (1992), le prix André-Caplet de l’Institut de France (1995) et le prix Hervé-Dugardin de la SACEM (1997).

Pensionnaire à l’Académie de France à Rome (1993-1994), Éric Tanguy a été l’invité spécial d’Henri Dutilleux au Tanglewood Music Center (États-Unis). Il a été compositeur en résidence en Champagne-Ardenne (1995), à Lille (1996), à l’Orchestre de Bretagne de 2001 à 2003 et au Festival des Arcs en 2011. Il a été le compositeur invité du festival d’Holstebro au Danemark en 2012. En 2015, il était compositeur invité de la Kone Foundation (Saari Residence) en Finlande et compositeur en résidence de l’Open Chamber Music Festival de Prussia Cove en Grande-Bretagne à l’invitation de Steven Isserlis. Éric Tanguy bénéficie de la haute estime de Mstislav Rostropovitch : en 2001, il a créé son Deuxième concerto pour violoncelle aux Flâneries Musicales de Reims puis l’a repris, en 2002, à Boston et au Carnegie Hall de New York avec Seiji Ozawa et le Boston Symphony Orchestra. En 2004, son monodrame pour récitant et orchestre, Sénèque, dernier jour, a été créé à Paris par le comédien Michel Blanc et l’Orchestre de Bretagne.

Depuis 2002, Eric Tanguy est professeur de composition au conservatoire Paul Dukas et depuis octobre 2017 à l’Ecole Normale de Musique de Paris. Sa réputation de compositeur et de professeur lui vaut d’être invité régulièrement à donner des master-classes et conférences à travers le monde (Boston Conservatory, Cardiff university, Royal College et Royal Academy in London, UCLA (Visiting Professor), Colburn School of Music et USC à Los Angeles, Conservatoire Giusepe Verdi à Milan, Ferienkurse für Neue Musik à Darmstadt, Union des compositeurs à Zagreb, Académie de musique Française à Kyoto, également en Belgique, Danemark, Espagne)…

Les œuvres de son catalogue – quatre-vingt-dix pièces, du solo aux concertos, pièces vocales et symphoniques – figurent au répertoire des interprètes majeurs de notre temps : chefs d’orchestre (Alain Altinoglu, Lionel Bringuier, Semyon Bychkov, Jesús López Cobos, Paul Daniel, Sofi Jeannin, Paavo Järvi, Theodor Guschlbauer, Louis Langrée, Ville Matvejeff, Seiji Ozawa, Michel Plasson, Jean-Jacques Kantorow, Marko Letonja, Ariane Matiakh, Ville Matvejeff, Pascal Rophé, Christopher Russel, François-Xavier Roth, Heinrich Schiff, Esa-Pekka Salonen, Stefan Sanderling, Otto Tausk), solistes (Piotr Anderszewski, Nicholas Angelich, Suzana Bartal, Frank Braley, Renaud et Gautier Capuçon, Henri Demarquette, Anne Gastinel, Ivry Gitlis, François-Frédéric Guy, Natalia Gutman, François Leleux, Vahan Mardirossian, Emmanuel Pahud, Mstislav Rostropovitch, Livia Stanèse, Akiko Suwanai, Janne Thomsen, Cecilia Tsan) – ainsi que des comédiens tel Michel Blanc, qui crée en 2004 son monodrame Sénèque, dernier jour –, des ensembles (Quatuor Arditti, Quatuor Attaca, Quatuor Diotima, Quatuor Modigliani, Quatuor Psophos, Quatuor Rosamonde, Quatuor Ysaÿe, Ensemble Intercontemporain, Ensemble Köln, Tokyo Sinfonietta, London Sinfonietta) et de nombreux orchestres français et étrangers (Orchestre national de France, Orchestre Philharmonique de Radio-France, Orchestre de Paris, Orchestre national de Bordeaux, Orchestre national de Montpellier, Orchestre national du Capitole de Toulouse, Orchestre national de Lyon, Orchestre national de Strasbourg, Orchestre de chambre de Paris, Orchestre d’Aarhus, Orchestre de Boston, Orchestre de Floride, Orchestre de Gävle, Orchestre Philharmonique d’Helsinki,Lahti Sinfonia, Orchestre de Liège, Los Angeles Philharmonic, Orchestre de Mainz, Orchestre de Minsk, Orchestre de chambre de Novossibirsk, Orchestre Symphonique de Rome, Roma Tre orchestra, Orchestre de Rostov, Orchestre de la Tonalle à Zürich, Royal Northern Philharmonia, Tapiola Sinfonietta, Sinfonia Varsovia, Orchestre de Ljubljana, Jyväskylä Sinfonia)…

Les œuvres d’Eric Tanguy sont publiées par les éditions Salabert/Universal Music depuis 1989.
Un grand nombre d’entre elles ont été enregistrées par les labels discographiques Decca, Erato, Naïve, Transart, Intrada, Ohems Classics.

+ d’infos sur son site internet

 

Actualités de la résidence

 

Les précédents compositeurs en résidence